Citroën stoppe la e-Méhari

Citroën stoppe la e-Méhari

21 janvier 2019 0 Par Simone En Watture
Faute de ventes, Citroën a décidé de débrancher sa petite voiture électrique “ludique”, la e-Méhari. La e-Méhari reprenait certains gènes de la voiture de plein air la Méhari qui s’est vendu entre 1968 et 1987 et qui compte encore de nombreux adeptes en France et en Europe. La e-Méhari était découvrable et proposait une architecture simple. La e-Méhari était basé sur une plateforme technique du véhicule Bluesummer du constructeur Bolloré. La e-Méhari était donc équipé d’une batterie LMP (Lithium Métal Polymères) qui possède 2 défauts majeurs. La batterie LMP ne tolère pas les charges rapides et il faut que la batterie garde une certaine chaleur. Il faut donc constamment laisser la e-Méhari en charge pour ne pas perdre toute l’autonomie. Avec 228 ventes sur l’année 2018 et sur le marché français, la e-Méhari n’a jamais trouvé son public et sera vendu la limite des stocks disponibles. La e-Méhari était fabriqué dans l’usine de Rennes La Janais. Elle sera notamment remplacé par le nouveau SUV C5 Aircross dont l’entrée en production s’est faite récemment. En attendant les nouveaux modèles de véhicules électrique du groupe PSA (C4, C4 Cactus, C5 Aircross Hybride Plugin), vous pouvez vous tourner sur la Citroën C-Zero basé sur une plateforme de Mitsubishi I-Miev.